Categories

Accueil > Salle de Presse > Pétitions > Liberté pour l’écologiste Clovis Razafimalala à Madagascar !

2 août 2017

Liberté pour l’écologiste Clovis Razafimalala à Madagascar !

Condamné à 5 ans de prison avec sursis après une incarcération de plus de 10 mois, le militant écologiste Clovis Razafimalala n’est plus libre de mener son combat contre le trafic de bois de rose dans l’extraordinaire nature de Madagascar. Les autorités doivent annuler cette condamnation inique ! Obtenons la #LibertépourClovis

Madagascar abrite les seules populations sauvages de lémuriens et la moitié des espèces de caméléons de la planète. La majeure partie de sa flore est endémique. L’île, dont 80% de la forêt originelle a déjà disparu, est chaque jour un peu plus menacée par les incendies, l’agro-pastoralisme et l’exploitation forestière illégale.

Depuis 2009 et le coup d’état contre Marc Ravalomana, les institutions du pays ont été grandement fragilisées. Profitant de cette situation, des trafiquants ont commencé à exploiter le bois de rose dans les espaces protégés comme le Parc National de Masoala, un site naturel classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

Le bois de rose prend la direction de la Chine, son premier consommateur mondial. Il est utilisé dans la marqueterie de luxe. Le commerce de vanille est de plus en plus utilisé pour blanchir l’argent du trafic, créant des tensions entre les mafias et les exploitants de vanille.

C’est dans ce contexte qu’ont eu lieu à la mi-septembre 2016 des manifestations à Maroantsetra au nord est de l’île. Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées pour exiger la libération d’un exploitant de vanille emprisonné pour un contentieux avec un trafiquant de bois. Un adolescent au moins aurait été tué durant cette émeute.

Clovis Razafimalala, militant écologiste connu de l’administration malgache, a été convoqué au bureau du district. Incapable de faire cesser le rassemblement, il a été accusé d’en être l’organisateur, alors qu’il était pourtant absent de la manifestation. Il est aussi accusé d’avoir provoqué plusieurs incendies de bâtiment publics.

Clovis a été aussitôt emprisonné. Ses amis craignent pour sa sécurité, certains militants ayant déjà fait l’objet de tentative de meurtre.

Défendre les forêts n’est pas un crime ! Signez pour la libération de Clovis

Voir en ligne : https://www.sauvonslaforet.org/peti...

Partager