Categories

Accueil > Actualités > Dans la presse > Archives > Côte-d’Or - Réaction Conférence départementale de la forêt : l’ONF en (...)

24 juin 2011

Côte-d’Or - Réaction Conférence départementale de la forêt : l’ONF en colère

Ce jeudi matin, le personnel de l’Office national des forêts de Côte-d’Or a vivement réagit suite à la conférence départementale sur la forêt, qui se tient ce jour-même.

Dans un communiqué de presse, l’ONF s’émeut notamment qu’au programme de cette conférence, l’action de l’Office National des Forêts ne soit pas prévu à l’agenda . "Au programme, les politiques des communes forestières, des collectivités et bien sur du Conseil Général. Mais quid de la politique forestière de l’Etat et de l’action du service public forestier en Côte-d’Or à savoir l’Office National des Forêts ? ? Silence radio", entame le communiqué.

"Pourtant depuis quelques années, le gouvernement communique fortement sur la forêt, détaille l’ONF. Evoquant le Grenelle de l’environnement, le discours présidentiel sur la filière forêt/bois, l’année internationale de la forêt en 2011, l’ONF s’étonne qu’aucun "Préfet (ne soit) à l’horizon…"

"Le silence est gêné, continue l’ONF. Et pour cause : (...) en Côte d’Or, l’ONF a perdu 1 emploi sur 5 en moins de 10 ans soit pas moins de 60 emplois au total. Dans le Chatillonais, l’ONF a été réduit à sa plus simple expression : suppression de l’agence ONF en 2008, suppression du site de Montbard en 2009 et et 7 postes supprimés sur 60 en 3 ans et ce malgré toutes les promesses faites en 2008 par la direction de l’ONF aux élus locaux."

En 2011, "la saignée" de l’ONF continuera en Côte-d’Or assure l’Organisme. "5 nouvelles suppressions de postes sur le département. "En 2011 la suppression du site de l’ONF à Beaune sera à l’ordre du jour avec ceux de Macon et Autun En 2011 la disparition physique de l’ONF en Côte d’Or se poursuivra."

Evoquant des "beaux discours", l’ONF assure que le service public forestier "est en voie de disparition comme les autres services publics". Les représentants de l’ONF souhaitent à nouveau alerter les citoyens et leurs élus sur la "disparition programmée du service public forestier."

Partager

Commentaires

Répondre à cet article