Categories

Accueil > Actualités > Dans la presse > Archives > RESISTER ET ENSEIGNER de façon éthique et responsable

5 septembre 2011

RESISTER ET ENSEIGNER de façon éthique et responsable

Tel est le titre du livre d’Alain Refalo dont voici 2 aperçus.

Une piste à creuser avec le démantèlement de l’ONF ?

Alain Refalo / résister et enseigner de façon ethnique et responsable / mars 2011 / 94 pages / édition Golias / 10 €.

4ième de couverture « les contre-réformes appliquées à l’école publique depuis 2008 déconstruisent méthodiquement ses fondements, ses valeurs et ses missions.

Face à cet immense défi, un mouvement de résistance d’une ampleur inégalée dans l’Education Nationale s’est développé chez les enseignants du primaire qui n’ont pas voulu devenir les complices de cette politique destructrice du service public d’éducation.

Cette résistance, ciblée sur le terrain pédagogique, est exposée ici avec rigueur et clarté par l’auteur de la lettre « en conscience je refuse d’obéir » du 06 novembre 2008. Une résistance collective qui refuse l’idée d’une école élitiste. Une résistance éthique et responsable qui porte l’exigence d’une école du progrès pour tous au service d’une société plus juste, plus solidaire et plus humaine »

Alain Refalo est professeur des écoles à Colomiers, dans la banlieue de Toulouse. Il est l’initiateur du mouvement de désobéissance pédagogique chez les enseignants du primaire.

A Refalo « résister et enseigner de façon éthique et responsable (préface de Ph. Mérieu)

« D’emblée, le titre fait mouche car la « compétence n° 1 » que l’on attend des enseignants, c’est d’ « agir en fonctionnaire de l’Etat, de façon éthique et responsable ». Et non pas de façon soumise et aveugle. Les textes officiels font bel et bien une place à l’objection de conscience, dès lors que « l’ordre donnée est manifestement illégal et de nature à compromettre gravement un intérêt public »

Alain Refalo dresse une critique argumentée des réformes actuelles, dictées par la loi du marché, avec un pilotage par les résultats. Il explique comment les enseignants résistants refusent d’être complices des dispositions contraires à l’intérêt des enfants de la république. IL apporte d’utile distinction ente désobéissance éthique, civile, pédagogique et souligne l’importance du choix d’un objectif clair, précis, limité et possible. En créant le blog « http://resistancepedagogique.blog4ever.com , Alain Refalo est l’initiateur du mouvement de désobéissance pédagogique chez les enseignants du primaire ; à la suite de Roland Braun, il envoie à son inspecteur sa lettre « en conscience je refuse d’obéir….

S Hessel et Ph Mérieu soutiennent la démarche, eux qui exercent aussi la capacité à s’indigner pour préserver note démocratie .Sortir de la résignation, refuser le double langage institutionnel, assumer publiquement son engagement, protester mais aussi faire des propositions, voilà qui attire la sympathie des parents d élèves ; voilà qui bouscule les syndicats.

Les sanctions sont vécues comme une reconnaissance et les soutiens financiers arrivent : la médiatisation fait partie du combat, combat que le pouvoir ne peut plus mépriser dès lors qu’il est soutenu par les électeurs. Expliquer, dissiper les malentendus, se réjouir des perspectives de dialogue au-delà des différents scepticismes… Une démonstration d’engagement non violent…

Elisabeth MAHEU / Article paru dans "Revue alternative non violente" / n°159 / juin 2011

Daniel Pons / Représentant CHST Sud Ouest

Partager