Nationale

Des centaines d’employés de l’Office national des forêts ont manifesté jeudi pour demander la « renégociation du contrat avec l’Etat », alors que les 500 ouvriers forestiers seront remplacés par des prestataires extérieurs, moins bien formés, selon eux.

À l’issue d’une conférence marquée par la mise à l’écart des communautés les plus impactées et l’omniprésence des lobbies, la COP26 accouche une fois de plus d’engagements sans ambition qui repoussent l’action aux calendes grecques.

Les 16 et 17 octobre, une salve d’actions contre « l’industrialisation des forêts » est organisée en France. Le mouvement entend faire plier le gouvernement, qui veut accroître les prélèvements en forêt de 70 % d’ici 2050.

A l’heure où la déforestation s’intensifie en Amazonie brésilienne, une ONG autrichienne a déposé mardi 12 octobre une plainte à la Cour pénale internationale (CPI) pour « crimes contre l’humanité » contre le président brésilien, Jair Bolsonaro.

À l’approche des élections fédérales allemandes, Reporterre se penche sur les grands enjeux écologiques qui bousculent le pays. La destruction des forêts, malades du réchauffement climatique et affaiblies par les monocultures, est l’un d’eux.

Du 30 avril au 31 août 2021, le collectif Nos services publics a mené une grande enquête sur internet auprès des agents des services publics sur le sens et la perte de sens dans leur travail.

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat publie ce 9 août son rapport faisant l’état des connaissances scientifiques sur le changement climatique. Il détaille notamment la multiplication à attendre des événements extrêmes. Et avertit qu’il reste à peine vingt ans pour limiter le pire. Une condition : amener les émissions de gaz à effet de serre à zéro.

475 postes de gardes forestiers de l’Office national des forêts (ONF) seront supprimés d’ici quelques années. Philippe Canal, porte-parole du syndicat Snupfen Solidaires, dénonce une situation « déplorable » et une politique productiviste au détriment des écosystèmes.

Le Comité Technique Central (CTC) de l’ONF réuni ce jour a unanimement rejeté le projet de contrat Etat/ONF. Malheureusement, c’est reculer pour mieux sauter, puisque lors de sa reconvocation le 1er juillet, même s’il sera à nouveau dénoncé, la direction passera outre l’avis des représentants des personnels. Il va donc falloir passer à autre chose ! C’est pourquoi l’ensemble des personnels, ainsi que les citoyens, sont d’ores et déjà invités à se mobiliser massivement, afin de ne pas laisser l’avenir des forêts, ce bien commun de l’humanité, aux seules mains de technocrates corrompus, à minima intellectuellement… RDV bientôt donc !

Articles : 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 240 | Tout afficher